Normcore ce n’est rien d’autre qu’une mode… démodée. Une tendance basée sur un style vestimentaire simple et décontracté. La règle est simple : moins vous faites d’effort, meilleur est le résultat. De plus, les normals ne sont généralement pas conscients d’appartenir à un look bien défini. Intéressant ? Découvrez la suite !

Avons-nous besoin de la mode pour être heureux ? Certaines personnes pensent qu’il est plus facile de s’en passer. Et là est tout le paradoxe : être en dehors de toute tendance est devenu une tendance en soi !

Normcore : définition

Le terme normcore a été créé par la combinaison de deux mots : “normal” + “hardcore”, qui peut se traduire par “extrêmement normal”. Il est intéressant de remarquer que Steve Jobs et Mark Zuckerberg ont été reconnus comme étant les icônes de ce look. Une conclusion des plus flagrante s’impose : le style normcore est, en quelque sorte, un style pour informaticiens. Dans la garde-robe des normals, il n’y a pas de place pour des objets avec de grands logo de marques, les vêtements no-name, universels et intemporels dominent.

Saviez-vous que …

le terme même de «normcore» a été inventé par le groupe K-Hole chargé d’annoncer les tendances ?

Mark Zuckerberg dans un outfit quotidien à la normcore:

Que portent les adeptes d’un style normcore en 2020 ?

Nous pouvons répondre en disant : rien qui puisse attirer l’attention. Comme certains le pensent, le normcore est un manifeste contemporain de l’authenticité, une sorte d’anti-style. Dans les penderies des normals dominent les jeans, les sweats zippés, les cols roulés et les t-shirts. Le plus important, c’est le confort ! C’est pourquoi les adeptes du normcore fashion portent souvent des vêtements surdimensionnés et des chaussures de sport. Comme vous avez facilement pu vous en rendre compte, le style normcore est plus populaire chez les hommes.

On ne sait toujours pas comment l’absence de style s’est transformée en style. Et les normals savent-ils qu’ils figurent sur la liste des styles les plus tendance ? Selon les experts de la mode, le style normcore fait référence aux années 90 dans une version américaine. La garde-robe des normals ressemble à celle des stars de la série “Beverly Hills, 90210”. Une chose est certaine, lorsqu’on leur demande s’il vaut mieux “être” ou “avoir”, leur réponse est évidente : “être” !

Dangereusement ordinaire. Ils s’habillent exclusivement de t-shirts et de jeans, utilise des termes empruntés à d’autres sous-cultures, mais au moins trois ans après le début de leur utilisation.

Definition des normals dans la BD „Templar, Arizona” (2008)

Pour ceux qui aiment le normcore, le shopping est une activité ponctuelle, servant à combler les lacunes. Les vêtements doivent être simples, sobres et utiles au maximum. Ce n’est pas la marque qui compte, mais le confort. Les adeptes du normcore n’ont pas peur d’acheter un pull dans un supermarché local, tant qu’il répond à leurs attentes. En fait, le normcore est un état d’esprit caractérisé par une indifférence totale vis-à-vis de la mode et de l’opinion publique. Certains l’appellent “je-m’en-foutisme”, d’autres, la voix de la vraie liberté, sans limites, sans souci obsessionnel de l’apparence. Qu’en pensez-vous ? Pour vous faire une opinion, consultez le hashtag Instagram #normcore.

Le normcore tue-t-il la créativité ?

Selon ses adeptes, absolument pas, surtout si nous prenons l’exemple de Steve Jobs. Pourtant, on ne peut nier qu’un monde composé uniquement de normals serait extrêmement ennuyeux. Si la mode de la normalité vous plaît, n’hésitez pas à l’utiliser comme bon vous semble. Par exemple, vous pouvez remplacer les talons aiguilles par des Birkenstock confortables ou introduire des sweats oversize dans votre garde-robe.

Avez-vous remarqué que tout le monde recherche de plus en plus le naturel. C’est la raison pour laquelle des photos dans le style Instagram vs réalité sont très populaires parmi les stars. Pour faire simple, le normcore n’est pas fait pour attirer l’attention. Bien que, comme le craignent les annonceurs de tendances, c’est aussi la porte ouverte à l’unification, la naissance de l’ère des clones grisâtres est à prendre avec du recul.

Auteur

Agnieszka Bednarek

Je suis esthète, passionnée de combinaisons non conventionnelles ainsi que des Dr Martens. Je crois, comme Salvador Dali, que la base de tout succès est... la tenue. Dans mon quotidien, j'explore les secrets de la couture et du handmade. Je définis ce qui ne l'est pas encore.
Le texte original de l'article a été traduit et adapté pour les besoins du blog chaussures.fr

Ce site Internet utilise des cookies pour nous aider à vous offrir la meilleure expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. plus d'informations

Ce site Internet utilise des cookies pour nous aider à vous offrir la meilleure expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation.

Fermer